L’industrie du Tourisme face à la COVID-19

Le tourisme est un des secteurs les plus prisés dans le monde en tant que développeurs du PIB au cours des dernières décennies. Il touche six fois plus de personnes que tout autre type de migration internationale. En effet, les flux touristiques constituent le mouvement de population le plus massif dans le monde avec plus de 1,2 milliard de touristes par an.

Malheureusement, les arrivées internationales ont chuté de plus de 72 % au cours de l’année 2020, en raison des restrictions sur les voyages, liées à la pandémie du COVID-19. Selon l’Organisation Mondiale du tourisme, 2020 fut la pire année jamais enregistrée de toute l’histoire. De plus, les nouvelles variantes du coronavirus hautement infectieuses continuent de contrecarrer le développement de ce secteur et soulèvent de sérieuses questions quant à sa survie actuelle et future.

 Les impacts de la crise du Tourisme dans le monde

Le secteur du Tourisme contribue, de manière directe et indirecte, à la création d’emplois à travers le monde, et participe activement à la promotion du développement de l’économie locale de chaque pays de destination.

Malheureusement, selon les dernières données que l’OMT a montrées, les destinations touristiques les plus prisées au monde ont eu affaire à une baisse de 900 millions de touristes internationaux entre janvier et octobre de l’année dernière par rapport à la même période en 2019.

De ce fait, le tourisme mondial a fait face à une perte de plus de dix fois de celle enregistrée en 2009 (période de la crise économique mondiale). Elle s’élève ainsi à environ 935 milliards d’US dollars de recettes d’exportation du tourisme international en 2020.

Toujours sur la base des éléments actuels, nous devons nous attendre à une perte économique de 2 000 milliards d’US dollars du PIB mondial, selon l’OMT.

A cette image, le tourisme mondial serait revenu à son niveau 30 ans plus tôt, et ne reprendra pas son cours avant 2024. Cela dit, un milliard d’arrivées en moins et une perte d’environ 1 100 milliards d’US dollars de recettes financière internationale.

Les emplois directs et indirects liés au tourisme et au voyage dans le Monde

Même si l’annonce des vaccins redonne peu à peu confiance aux voyageurs, la route vers la reprise du secteur sera encore longue. Dans ses études, l’OMT craint qu’environ 100 à 120 millions d’emplois directs et indirects liés au Tourisme ne soient perdus.

Chaque pays devrait donc étudier toute possibilité d’ouvrir les frontières en toute sécurité en soutenant les emplois et les entreprises du secteur du tourisme. En effet, il y a environ 319 millions d’emplois dans le monde, soit un sur dix, qui dépendent entièrement de ce secteur !

Les recettes touristiques (directes et indirectes) représentent environ 9 % du PIB mondial. Par conséquent, le fait que ce secteur soit paralysé signifie une forte baisse des revenus et des opportunités d’emploi.

Bien malheureusement, suivant toujours les données reçues par l’OMT, 72 % des destinations touristiques mondiales ont dû mettre un terme au tourisme international. Et plusieurs entreprises et travailleurs œuvrant directement dans ce secteur se retrouvent aujourd’hui dans une situation financière délicate, et peuvent même risquer la faillite totale. En effet, de nombreuses entreprises touristiques à travers le monde se sont retrouvées en chômage technique, et ont dû licencier plusieurs de leurs employés. Toutefois, certaines entreprises en France essayent de tenir la pente et de faire appel à des syndicats afin de résoudre leurs difficultés financières.

Ci-dessous nous vous présentons un ratio déterminant combien d’emplois dépendent des touristes dans les pays les plus concernés :

  1. Pakistan : 158 emplois pour 100 touristes.
  2. Inde : 154 emplois pour 100 touristes.
  3. Bangladesh : 118 emplois pour 100 touristes.
  4. Madagascar : 112 emplois pour 100 touristes.
  5. Guinée : 96 emplois pour 100 touristes.
  6. Nigeria : 68 emplois pour 100 touristes.
  7. Venezuela : 66 emplois pour 100 touristes.
  8. Ethiopie : 65 emplois pour 100 touristes.
  9. Burkina Faso : 56 emplois pour 100 touristes.
  10. Chine : 42 emplois pour 100 touristes.
  11. Angola : 45 emplois pour 100 touristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.