La Fête des Lumières de Lyon : d’hier à aujourd’hui

La Fête des Lumières de Lyon est l’événement public le plus attendu de la région Rhône-Alpes et attire plusieurs millions de personnes dans les rues illuminées de la ville. Pour les locaux comme pour les touristes, cette fête de la lumière dévoile de manière inattendue les trésors architecturaux de la ville, à travers la mise en lumière de monuments, de rues, de collines et de berges.

L’événement ?

Cet événement est tout à fait unique en France par l’ampleur d’un tel chantier de projection d’images et de vidéos hautes en couleur dans différents lieux de la ville.

Du fait de la proximité de la date avec le 25 décembre et de la présence de lumières, le public pense souvent que la Fête des Lumières est liée à Noël.

Ses origines sont liées à une célébration catholique de la Vierge Marie, à qui la ville de Lyon était consacrée au Moyen Âge.

Les origines de la Fête des Lumières

En 1852 , l’ancienne cloche carrée de la dernière chapelle de Fourvière avait été reconstruite. Il fut décidé de la couronner d’une nouvelle statue de la Vierge Marie, surplombant toute la ville.

Joseph-Hugues Fabish était le sculpteur chargé de créer l’ouvrage et la date initiale de son installation a été fixée au 8 septembre. C’était le jour de la Nativité de la Vierge.

Cependant, en août, les berges de la Saône débordent. En conséquence, le chantier, où la statue devait être sculptée, a été inondé. Le cardinal de Bonald a pris la décision de reporter la cérémonie au 8 décembre, date qui célébrait également l’Immaculée Conception.

De nombreuses agences organisent des séjours incluant le transport, spécialement dédiés à cet événement.

La tradition du 8 décembre

Le 8 décembre, au son des cloches et des canons, le clocher et la statue sont bénis lors d’une cérémonie religieuse par l’archevêque de Lyon.

Les célébrations comprenaient également le projet d’une fantastique illumination nocturne de la ville, attendue avec impatience par la population locale. Cependant, il a plu toute la journée. En conséquence, les autorités religieuses ont décidé d’annuler les illuminations et célébrations nocturnes.

Heureusement, en début de soirée, la pluie a cessé. Les Lyonnais étaient tellement ravis de ce changement de temps inattendu qu’ils ont spontanément aligné des milliers de petites lumières sur les rebords des fenêtres et balcons avant de descendre dans la rue.

Les responsables de l’église ont suivi l’effervescence du peuple et illuminé la chapelle de Fourvière contre le ciel nocturne.

C’était la première fête des lumières. À ce jour, cette tradition perdure dès la tombée de la nuit du 8 décembre.

Les Lyonnais  ont collectionné leurs ensembles de lumignons au fil des générations. Les magasins de la ville de Lyon commenceront également à les vendre dès novembre. Les lumignons sont des verres teintés ou transparents dans lesquels sont allumées des bougies (souvent solides et enrobées de cannelle).

Les illuminations de la ville de Lyon pendant cette période ont contribué à faire de la France une destination incontournable pour des vacances découvertes.

La Fête des Lumières à Lyon aujourd’hui

La participation de la municipalité de Lyon à cette manifestation a débuté en 1989. La Fête des Lumières est aujourd’hui devenue un pôle d’attraction touristique majeur pour toute la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les deux principales étapes des illuminations se déroulent sur la Basilique de Fourvière et à la Place des Terreaux.

La combinaison d’éclairage continu et d’effets vidéo, d’arts visuels et de dispositifs audio créatifs présente Lyon de manière très spectaculaire.

Un festival de quatre jours

Aujourd’hui, la Fête des Lumières se déroule autour du 8 décembre et dure quatre jours. Le Festival démarre sur la place Bellecour le 8 décembre, où l’éclairage sera allumé.

Pendant le Festival, ce sont plus de 4 millions de visiteurs qui déambulent dans les rues de Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.