Plongée sous-marine : conseils et niveaux

Chaque année, près de 60000 brevets sont livrés aux apprentis plongeurs en France. Et pour devenir plongeur professionnel, il faudra passer du niveau 1 au niveau 5. Afin d’y parvenir, suivez nos conseils et choisissez votre niveau.

Les conseils

Vous avez sûrement une extrême passion pour la faune et la flore marines. C’est pourquoi vous vous êtes laissé convaincre par l’idée de commencer la plongée. Cependant, vous ne savez pas comment procéder ?

Avant tout, il est nécessaire de connaître les pré-requis pour démarrer l’apprentissage :

– avoir plus de 12 ans ;

– ne pas être enceinte ;

– savoir lire et écrire ;

– et bien évidemment savoir nager.

Assurez-vous également que vous êtes en bonne santé. Certes, avoir une maladie ne vous empêchera pas forcément de pratiquer ce sport. Au contraire, cela pourrait améliorer votre santé. Certaines règles sont surtout prescrites à cause du travail en milieu hyperbare. De ce fait, il est déconseillé de débuter seul ou en compagnie d’une personne qui n’est habituée à plonger. La meilleure option est alors de suivre une formation de plongée pour connaître les bases de l’activité et les règles de prévention des accidents et de sécurité. Tournez-vous donc vers un club de plongée ! Ainsi, vous aurez plus de chance de réussir votre apprentissage vu que vous travaillerez avec des moniteurs professionnels et expérimentés. Vous pouvez notamment vous inscrire à l’Archipel Plongée à Guadeloupe.

Les différents niveaux de plongée

Au total, il existe 5 niveaux de plongée :

    • Le niveau 1 :

C’est le niveau de base pour connaître les techniques principales et prioritaires en plongée. En effet, vous allez apprendre à vous mouvoir sous l’eau, à gérer votre équipement de plongée et à appréhender les principaux risques liés à la plongée sous-marine. Afin d’obtenir ce niveau, il faut que vous complétiez au moins 4 plongées. Vous aurez l’autorisation de plonger jusqu’à 2 mètres de profondeur. Cependant, vous devez être accompagné par un moniteur ou un plongeur du niveau 4.

    • Le niveau 2 :

Vous aurez la possibilité d’accéder à ce niveau si vous avez plus de 16 ans. En effet, il consiste surtout à vous encourager à plonger en autonomie. A l’issue de ce niveau vous devrez alors savoir :

– vous déplacer dans un plus grand espace ;

– porter assistance aux autres plongeurs de la palanquée.

Mai pour pouvoir en arriver là, il va falloir s’exercer. Voici ce que vous aurez à faire :

– nager équipé en surface ;

– tenir un palier, remonter sans utiliser aucun instrument, utiliser le matériel d’orientation ;

– connaître les risques matériels ;

– plonger depuis un bateau…

En obtenant le niveau 2, vous pourrez plonger jusqu’à 20 mètres, accompagné de l’un de vos collègues (c’est-à-dire du même niveau). A la différence du niveau 1, vous pouvez faire une plongée de 40 mètres de profondeur avec un plongeur du niveau 4.

    • Le niveau 3 :

Il s’agit ici de plonger encore plus profondément et avec plus d’autonomie. Ce niveau est seulement accessible à partir de 18 ans. Au fur et à mesure que vous montez de niveau, les exercices deviennent de plus en plus difficiles (savoir : mateloter, réparer des pannes matériels, installer des lignes dérivantes, etc.)

    • Le niveau 4 :

Il est indispensable de passer ce niveau si vous voulez devenir un guide de palanquée pour encadrer des niveaux 1 et 2. Contrairement aux 3 premiers niveaux, l’examen pour passer le niveau 4 porte sur trois thèmes : théorie, physique et plongée en scaphandre.

    • Le niveau 5 : est réservé à ceux qui veulent devenir plongeurs professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.